Jean Patrick Wakanumune chef de service du service de l'eau

Le service de l’eau à Maré.

Le service de l’eau est un service public à caractère industriel et commercial (spic) dont la mission est de distribuer de l’eau de consommation aux habitants. A Maré, ce service est assuré directement par la Commune en régie. En tant que service public, il obéit aux principes du service public :

Continuité du service : le service doit satisfaire un besoin collectif de façon continue sauf cas de force majeur conformément dans les conditions prévues par la loi ou règlement.

 Mutabilité : le service doit s’adapter aux évolutions de l’intérêt général et donc aux besoins de la collectivité.

  Egalité devant le service :

Tous les usagers doivent bénéficier des mêmes avantages

 Le service de l’eau fait l’objet d’un budget qui est voté chaque année par le conseil municipal.

 Le réseau AEP de Maré

Longueur du réseau :

Type de conduite

Longueur du réseau (Km)

Adduction

41,582 Km

Distribution

203,018 Km

Total Réseau

244,6 Km

 Station de pompage : 32 dont 2 stations abandonnées et 6 mis à l’arrêt

Nombre d’unité de désinfection de l’eau et nombre de télégestion installé depuis 2015 :

15 unités de traitement (electrochloration) assurent le traitement de l’eau pour toute l’ile et 18 Station de pompage sont équipées de télégestion. Le cout de cet investissement s’élève à 59, 724 millions de francs.

 Nombre de bassin de stockage : 26 réservoirs stockent l’eau

 Production annuelle en m3 : 1 463 893 m3

Consommation annuelle en m3 : 1 204 104 m3

 Nombre d’abonnés : 1789 au 1er Trimestre 2019 et 2051 au 1er Trimestre 2020

 1.2 Moyens d’exploitation du service

 Nombre d’agents du service : 5 (3 administratifs et 2 fontainiers)

Société sous-traitante : SEEM

Moyens matériels : 1 à 2 véhicules

 Assistant spécialisé au maitre de l’ouvrage : IDR

 Schéma directeur à mettre jour et PSSE (depuis 2016)

  Moyens de contrôle du fonctionnement du service : télégestion (depuis 2016)

1.3 Cout du service

  Fonctionnement du service : environ 400 Millions de francs

Dépenses : électricité, carburant, maintenance du réseau par la SEEM etc.

Recettes : redevance usager (environ 88 millions f/an) + subvention d’équilibre du budget principal

 Investissement (extension, renforcement du réseau) : 100 millions f/an (depuis 2015). Cout moyen de 1 km de réseau posé : 10 000 000 f.

 1.4  Tarification de l’eau

  La tarification de l’eau porte sur 5 tranches tarifaires ci-dessous.

Tranche Tarifaire

Consommation en m3

Prix du m3

Tranche 1

0 à 40 m3

40 frs/m3 (0.004 frs/litre)

 

Tranche 2

41 à 80 m3

60 frs/m3 (0.006 francs/litre)

Tranche 3

81 à 120 m3

80 frs/m3 (0.008 francs/litre)

Tranche 4

121 à 160 m3

100 frs/m3 (0.01 francs/litre)

Tranche 5

>à 161 m3

120 frs/m3 (0.12 francs/litre)

 - Force et faiblesse du service.

- Forces

Grande couverture des secteurs habités par le réseau AEP (peu de zones habitées non desservies)

Qualité et quantité de l’eau :

Nous pouvons observer dans le tableau ci-dessous que nous consommons entre 0,4 % et 0,6 % de l’eau de la recharge annuel.

 

Année

Volume global de recharge en m3

Volume produit en m3

1993 (A2EP 1993)

418 millions

1,560 millions

2001 (SDAEP 2001)

225 millions

1,600 millions

2017

 

1,500 millions

2018

 

1,400 millions

2019

 

1,600 millions

 Eau traitée sur l’ensemble du réseau

 Prix très accessible de l’eau :

 Fonctionnement normal du réseau avec des pannes limitées.

 Faiblesses

Service énergivore : forte consommation électrique (20 à 25 millions f/an) et dépendant de l’électricité

 Factures impayées importants : environ 80 millions d’impayés par an. Avec un reste à recouvrer de 349 315 892 Frs CFP depuis 2011.

 Réseau vieillissant et donc besoin de renouvellement et de renforcement d’une partie du réseau, capacité limitée des réservoirs pour tenir compte de la transition énergétique et de l’évolution des besoins (Capacité de stockage insuffisante etc.)

Un schéma directeur à mettre à jour

 Risque de pollution de la lentille d’eau douce par l’eau salée (Tsunami) et par la pollution de la surface (déchets etc.…)

 Nombre de stations de pompage en extrémité de la lentille créant le besoin de nouveau forage.

 Suivi de la qualité de l’eau

Les prélèvements effectués sur 19 points avec un cout de 6 273 000 Frs pendant 3 ans.

 Les analyses de l’eau de consommation avec un cout de 7 293 312 Frs pendant 3 ans

Indiquent une qualité de l’eau conforme.

 La politique engagée par la Mairie de Maré depuis 2009 a permis de :

 => Mieux connaitre le patrimoine AEP de MARE

=> Réduire le cout du service de l’eau par la facturation qui a entrainé une baisse des consommations de l’énergie et des autres consommables, un dimensionnement raisonné du réseau AEP et donc de contribuer à l’effort de lutte contre le réchauffement climatique et la préservation de la ressource en eau.

=> d’adapter et d’améliorer le service de l’eau à travers les investissements réalisés et prestation de service confiée à la SEEM dans le cadre du SDAEP et du plan de sécurité sanitaire des eaux (PSSE) mis en place avec la DASS en 2016.

Ce travail d’amélioration du service tout en réduisant son cout doit se poursuivre.